Projet associatif

Association Autisme 59-62

Président : Gilles POURBAIX

L’association AUTISME 59-62 œuvre au service des personnes avec autisme ou TED ou TSA sans distinction d’âge, de sexe, de religion ou de nationalité et des parents, des familles et des tuteurs de ces personnes.

Elle est affiliée à la FEDERATION FRANCAISE SESAME AUTISME et à AUTISME FRANCE.


Autisme 59-62 est une association de parents gestionnaire d’établissements fondée sur les principes directeurs suivants :

  • Respecter la personne et maintenir sa dignité.
  • Veiller à sa sécurité et à son intégrité physique.
  • Rechercher son épanouissement en proposant des services d’accompagnement et de soin personnalisés.
  • Contribuer au développement de ses capacités en favorisant son intégration dans la vie sociale et en valorisant ses compétences.
  • Rechercher et prendre en compte sa participation (ou de son représentant) à toute décision concernant ses choix de vie et son avenir.
  • Créer un pôle autisme régional fort.

II. FINALITES ET ORIENTATIONS.

L’Association AUTISME 59-62 a pour but d’accompagner les personnes avec autisme ou TED ou TSA avec ou sans pathologie associée et leur famille, en veillant tout particulièrement à:

  • Permettre la mise en place d’une éducation individualisée et spécifique et centrer les projets d’établissement sur l’éducation, la socialisation, le bien-être et le soin.
  • Participer à la création et à la gestion d’établissements, de services appropriés concernant l’éducation, le soin, la rééducation, l’adaptation, la préparation à l’âge adulte, l’insertion sociale, l’hébergement, l’organisation de loisirs, etc… ; afin d’inclure les personnes avec autisme dans la société et de leur permettre d’accéder à une vie digne en veillant à leur épanouissement.
  • Informer et former les parents, les professionnels et le grand public sur les stratégies d’accompagnement spécifiques à l’autisme en relation étroite avec la recherche dans ce domaine.
  • Promouvoir et soutenir des actions de recherche scientifique.
  • Collaborer avec toutes associations et organismes poursuivant des buts voisins, au niveau départemental, régional, national et européen, selon des modalités appropriées : par exemple adhésion à des structures fédératives, montage de projets en commun etc…
  • Apporter aide, soutien et réconfort aux familles et aux proches.

III. DIGNITE ET RESPECT DE LA PERSONNE  HANDICAPEE.

Toute personne handicapée est avant tout un être humain, quels que soient la nature et le degré de son handicap. A ce titre, elle a droit au respect de son intégrité physique, morale et citoyenne.

Elle bénéficie, tout au long de sa vie de tous les droits reconnus dans la Déclaration des Nations Unies sur les Droits du déficient mental (1971), dans le Droit Français des personnes handicapées (1975), la Charte des droits et libertés de la personne accueillie (arrêté du 8 septembre 2003) et les conventions européennes concernant le handicap.

Dans la mesure du possible, la personne handicapée est associée à toute décision la concernant. Cette participation peut être modulée suivant son âge et son évolution, conformément à la loi 2002-2.

L’association cherche à impliquer les personnes avec autisme dans des services mis en place pour leur bien-être.

Aucune idéologie, théorie et approche exclusives ne peuvent être imposées à la personne avec autisme.

Les moyens éducatifs, pédagogiques, thérapeutiques et la recherche développés ou soutenus par l’association ont pour finalité d’être au service des personnes concernées, présentes et futures.

1. Principes d’action sur le respect :

L’association s’engage sur le respect de la personne en déclinant les principes suivants, qui intègreront les projets d’établissement et les projets personnalisés :

  • Adapter la pratique de l’accompagnement à chaque personne.
  • Adapter les moyens en fonction de son état.
  • Questionner, écouter la personne et collaborer avec sa famille ou son tuteur.
  • Proposer des solutions.
  • Observer la réaction des personnes face aux actions mises en œuvre.
  • Placer la personne dans une dynamique de progrès et l’accompagner dans l’évolution de ses capacités, qu’elles soient ascendantes ou qu’elles diminuent.
  • Permettre l’expression d’une vie intime.
  • Respecter les opinions religieuses des familles et permettre la pratique religieuse souhaitée en conformité avec la loi 2002-2 sur « les droits des usagers ».

2. Principes d’action sur la bientraitance :

L’association s’engage à former les personnels aux bonnes pratiques professionnelles selon les référentiels de la HAS et de l’ANESM.

L’association assure aux personnes avec autisme :

  • de ne pas subir de mauvais traitements physiques, ni de souffrir de carence en matière de soins,
  • de ne recevoir aucune thérapeutique pharmacologique inappropriée et/ou excessive,
  • de ne pas être soumis à la peur ou la menace d’un enfermement injustifié dans un hôpital psychiatrique ou dans toute autre institution fermée,
  • d’avoir accès à leur dossier personnel concernant le domaine médical, psychologique, psychiatrique et éducatif.

IV. DROITS DES PARENTS ET TUTEURS.

L’Association Autisme 59-62 s’efforce d’accueillir, d’écouter, de conseiller, de défendre et d’aider toutes celles et tous ceux qui, comme parents, comme amis ou à titre personnel, sont concernés par l’autisme.

Quand la personne handicapée ne peut choisir elle-même ce qui lui convient en raison de son âge, de son évolution ou des circonstances, les représentants légaux (parents ou les tuteurs) choisissent en conscience la voie qui leur paraît la meilleure, tant en matière de soins et d’éducation que de lieux de vie.

Dans ce but, ils sont complétement et objectivement informés par les professionnels et l’Association. Ils ont accès aux dossiers médical et personnel de la personne handicapée.

La loi 2002-2 offre la possibilité d’une vraie information de la personne accueillie et de sa famille sur le fonctionnement de l’établissement ou du service. Le CVS (Conseil à la Vie Sociale) est l’instance où les personnes accueillies ou/et leurs familles ou tuteurs peuvent s’exprimer et s’informer sur la vie de l’établissement.

V. ACTIONS MISES EN ŒUVRE.

1.  Représentation

L’Association Autisme 59-62 :

  • agit auprès des pouvoirs publics pour qu’ils assurent aux personnes avec autisme et à leurs familles l’aide morale et matérielle qui leur est due.
  • représente les personnes avec autisme dans les instances départementales et régionales, et auprès des partenaires sociaux et des pouvoirs publics.
  • intervient en leur nom dans ces instances.

2.  Accompagnement des personnes

L’Association Autisme 59-62 œuvre pour la création et la gestion de services et établissements au bénéfice des personnes avec autisme en mettant en place :

  • un accompagnement personnalisé répondant aux besoins et aspirations dans tous les aspects de la vie,
  • un suivi médical, des formules d’éducation, de formation et d’intégration sociale et professionnelle adaptés,
  • des activités culturelles et sportives,
  • des liens avec les centres de loisirs et de vacances.

3.  Aide aux familles.

L’Association Autisme 59-62 apporte une écoute attentive aux familles :

  • recherche de solution
  • accompagnement au moment de l’annonce du diagnostic et de la demande d’orientation MDPH.
  • veille à la continuité de l’accompagnement des personnes autistes après la disparition de leur famille.

4. Modalités des prises en charge.

L’Association Autisme 59-62 se fixe comme objectifs :

  • de diversifier et de compléter ses plateaux techniques en fonction du projet de vie individualisé des personnes accueillies,
  • de veiller à la fiabilité, la transparence et la rigueur de gestion qui garantissent la pérennité de ses structures et confortent sa crédibilité.
  • de concrétiser sa « démarche qualité » et garantir la « bientraitance » dans l’ensemble des établissements. Pour cela, l’association met en place des référentiels de qualités reconnus et des guides pratiques de bon fonctionnement et de ce fait mène une action permanente pour la bientraitance,
  • de poursuivre une politique de gestion de ressources humaines, garantissant un ensemble de professionnels compétents, soutenu par une politique de formation continue et valorisante pour le salarié.

5.   Ouverture sur la société

L’Association Autisme 59-62 va contribuer à développer :

  • La mise en synergie de l’ensemble des intervenants, internes et/ou externes à l’association, auprès des personnes autistes et de leurs familles.
  • L’information générale : documentations diverses, bulletins, publications, presse, affiches, site internet et plus généralement tous supports de communication visuels, audiovisuels, multimédias.
  • L’organisation de journées d’études, rassemblements, fêtes et manifestations, conférences, expositions, etc…
  • La participation par ses membres et ses salariés à la recherche concernant l’autisme et les autres TED et à la formation des professionnels.

VI. PROJETS D’EVOLUTION.

 1.   Nouveaux projets d’actions.

Pour répondre aux besoins et attentes des personnes avec autisme et de leurs familles, et pour leur permettre d’accéder à la réalité d’un parcours de vie, l’association répondra à tout appel à projet de l’ARS et des Conseils Départementaux, ou présentera tout projet innovant qu’elle jugera utile, pour répondre aux besoins et attentes, et notamment :

  • La création de structures ou services pour personnes autistes vieillissantes.
  • La création ou l’extension d’établissements pour adultes : MAS, FAM, FH, ESAT.
  • La création de services d’accompagnement pour enfants et pour adultes : SESSAD, UEM, SAMSAH…
  • La création de services apportant un soutien aux familles dans l’accompagnement au quotidien, dans l’accès aux loisirs et à la culture…

2.   Fonctionnement de l’Association.

Le fonctionnement de l’association doit s’adapter à son évolution en travaillant notamment les axes suivants:

  • offrir un meilleur service à nos adhérents avec la mise en place de commissions,
  • renforcer la cohésion entre les établissements et permettre une dynamique de parcours de vie pour les résidents qui le souhaitent,
  • favoriser la mobilité des professionnels entre les établissements,
  • assurer la représentation de l’association dans tous les dispositifs de décision concernant la politique du handicap et de l’autisme,
  • développer les outils nécessaires pour le montage et le suivi de projets nouveaux ou d’appels à projets,
  • renforcer les réseaux autour de l’association au niveau local (inter-association), national ou international (Belgique),
  • favoriser l’accueil et le rassemblement d’associations œuvrant en faveur de l’autisme,
  • maintenir une politique d’ouverture vers les familles souhaitant rejoindre l’action de l’association en faveur de la personne avec autisme.